Témoignage de Camille Ruest
[RETOUR AU MENU PRINCIPAL]

Qui peut penser à Ghislain sans revoir ses grands yeux marrons bordés de longs cils noirs ? Ces yeux qui derrière eux, cachent une merveilleuse histoire...


Le joueur de basket Petit homme dynamique et plein de vie, je l'ai rencontré lorsqu'aux parties de basket-ball, il venait nous encourager. Tout de suite l'équipe l'a adopté (peut-être un peu trop aux yeux de monsieur l'entraîneur (son père Michel) puisque les filles se concentraient plus sur Ghislain que sur la partie lorsqu'il était assis sur les genoux des joueurs...) Tout de même, il est devenu notre mascotte, notre porte bonheur.

Aventurier, et sans peur, il me défiait toujours à une partie de 21, tout en sachant qu'il ne compterait pas de points (il n'était pas encore assez fort pour rendre la balle au panier, mais ça lui faisait rien...) Bien sûr qu'avec la ténacité, c'était bientôt à son tour d'être sur le terrain. Joueur rapide, dévoué et voulant s'améliorer, il venait toujours me demander s'il avait bien joué. "Ben Ghislain, j'te r'gardais pas vraiment.." -"Comment ça tu me r'gardais pas ? T'es supposé d'être l'arbitre pis de regarder le jeu !". Il me rappelait ensuite tous les beaux jeux qu'il avait faits. "T'as raison Ghislain, tu as bien joué...".

Plus tard, devenu jeune homme courageux et décidé, Ghislain fait son entrée à Garneau (sept 95). Il a dit dans son discours au dansethon: "Je suis fier d'être Gaulois". Bien Ghislain, je te réponds, "moi, je suis fière de toi...". Le sourire ne l'ayant jamais quitté, il s'est battu contre sa propre destinée. Pour moi, c'est qui Ghislain ? C'est un gars vaillant, muni d'une force intérieure incroyable qui me surprend encore haut-les-mains.

Ghislain en moto!?! Je m'imagine en ce moment Ghislain Cayouette, qui de là-haut (probablement assis sur une motocyclette..) m'encourage à vivre pleinement ma vie comme il l'a si bien fait; car aujourd'hui encore il vit encore, paisiblement et sans regrets.

Qui peut penser à Ghislain sans revoir ses grands yeux marrons bordés de longs cils noirs ? Ces yeux qui derrière eux, cachent une merveilleuse histoire...

Camille Ruest, le 16 juillet 1996